NOS PARTENAIRES

La Mairie d'Arras

La Mairie d'Arras, partenaire financier de la biennale, nous apporte également un soutien sur le plan administratif. Leur accompagnement nous a notamment permis d'étoffer notre connaissance de la ville et de ses espaces verts. C'est aussi à la mairie que nous devons la mise à disposition de l'Hôtel de Guînes pendant la biennale. Appel d'Air travaille en collaboration les centres sociaux des trois quartiers d'Arras (Ouest, Sud et Nord-Est-Centre) dans une démarches de co-construction et d'inclusion des publics par ateliers pendant la biennale.

Jacques le caron.png

Le Master DTAE (Développement des Territoires, Aménagement, Environnement, parcours de Gestion du Territoire et développement local)

Les étudiant·e·s du Master, encadré·e·s par leurs professeurs Fabien Roussel, Bernard Reitel et David Bourgeois, travaillent en étroite collaboration avec le collectif belge Various Artists. Ensemble, iels co-construisent l'oeuvre conceptuelle "Scarpe-Crinchon", en apportant une expertise théorique et une connaissance géographique du territoire arrageois. Iels seront présent·e·s lors de la biennale pour présenter l'oeuvre réalisée en tant que médiateur·rice·s ; l'aboutissement de leurs recherches autour de la notion de "vivant" sera également présenté à l'Hôtel de Guînes lors de cet événement.

Le Lycée Jacques Le Caron

Le lycée des Métiers du Bâtiment et des Énergies Durables Jacques Le Caron accompagne les artistes Chloé Boulet, Iga Vandenhove, Guillaume Le Borgne et Virginie Cavalier  dans la réalisation de leurs projets, pensés dans une démarche de co-construction avec les apprenti·e·s et leurs professeurs. Il concerne différents secteurs en fonction de la nature des projets artistiques : menuiserie, carrelage, électricité... Ce partenariat, coordonné par Gérald Cuvelier, référent culture du lycée, a été mis en place lors de la 4e édition de la biennale et se poursuit dans le cadre de cette 5e édition. 

Artois-2.jpg

Le service vie culturelle et associative de l'Université d'Artois

Appel d'air travaille en collaboration avec Laurence Buthod, Shruti Iyer et Jo Anna Do Santos du SVCA de l'Université d'Artois, pour la communication, le prêt de matériel et l'aide logisitique. Le SVCA a également inscrit dans son programme culturel des évènements et ateliers avec deux artistes de la biennale, Angèle Manuali et Clara Jolly. Angèle Manuali a  montré à l'Université son court-métrage Rendre.vivant et a animé une médiation collective. Les ressentis qu'elle a enregistrés à la suite de cet atelier nourrissent l'installation sonore qu'elle réalise pour la biennale. Clara Jolly a mené un groupe d'étudiantes en promenade photographique nocturne dans les rues d'Arras.

Le Lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines

Les élèves du Lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines, encadré·e·s par les professeur·e·s Chrystelle Catteau et Pierre Bouquet, ont travaillé avec l'artiste Julie Percillier. Lors de sa résidence, l’artiste a réalisé une collecte de plantes adventices (dites « mauvaises herbes ») sur les bords de la Scarpe avec des apprenti·e·s en formation “Jardinier-paysagiste” et “Métiers de l’agriculture”. Elle a recueilli leurs ressentis et échangé sur leurs rapports à ces végétaux. Les apprenti·e·s ont également conçu un herbier, présenté lors de la biennale.

Lycée Gambetta.png

Le CPIE (Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement) Villes de l'Artois

Le CPIE Villes de l'Artois, par ses missions de préservation et d'éducation à l'environnement, est un partenaire majeur de cette 5e édition de la biennale. Claire Fonteneau, directrice de la structure, a contribué à familiariser les artistes avec le territoire arrageois et son histoire par le biais d'une visite de la ville. Le CPIE a accueilli l'équipe au sein de la Maison de l'Eco-Citoyen lors de temps forts de la résidence et fera également partie du parcours d'exposition. Le centre de documentation du CPIE représente également une ressource importante pour les artistes. Lors de la biennale, le CPIE anime une visite guidée du parcours en regards croisés entre naturalisme et art contemporain.

logo-gon.png

Ligue pour la Protection des Oiseaux du Pas-de-Calais (LPO62)

La LPO, œuvrant pour la sauvegarde de la faune sauvage de la région et pour et la sensibilisation à sa diversité, intervient au sein de la biennale en qualité d'experts : Christine Dupuis, bénévole au sein de l'association, a ainsi accompagné Iga Vandenhove lors de ses captations sonores au Bois de Maroeuil afin de l'aider à reconnaître les espèces d'oiseaux enregistrées et d'échanger autour de l'avifaune de la région.

La Cité scolaire Gambetta - Carnot

En lien avec Marielle Hector et plusieurs professeur·e·s d'arts plastiques du lycée, Eloïse Callewaert travaille en collaboration avec les élèves de la spécialité arts plastiques de l'établissement pour réaliser des nichoirs à oiseaux en chaux et chanvre. Les oeuvres réalisées en co-construction investiront la cour de la Cité scolaire Gambetta-Carnot : ce "lotissement pour oiseaux" contribuera à enrichir l'écosystème existant au sein du lycée, labellisé "refuge LPO".

CPIE.jfif

Le GON (Groupe Ornithologique et Naturaliste) du Nord-Pas-de-Calais

Le GON est une association qui a pour objet l’observation, l’étude, la valorisation, la conservation et la protection de la faune sauvage des Hauts-de-France. Grâce à leur expertise, Bruno Tailliez, Antoine Griboval et Lucien Gues ont orienté Chloé Boulet dans son projet d’abri pour oiseaux, Iga Vandenhove dans sa démarche de captations sonores et Virginie Cavalier en apportant des connaissances spécifiques sur les chardonnerets. Ce partage de connaissances a permis d'orienter la réflexion sur l'impact potentiel des oeuvres sur leur environnement. Lors de la biennale, le GNO anime une visite guidée du parcours en regards croisés entre ornithologie et art contemporain.

associationon214-c7467.jpg

Le Centre d'éducation pour jeunes sourds (CEJS)

Le CEJS est un partenaire accompagnant la biennale dans sa démarche d'accessibilité. Accompagné·e·s par Chantal L'herminé, (cheffe de service pédagogique) et les professeur·e·s d'arts plastiques Pauline Leserre et Victor Manuel Allard, les élèves réalisent des vidéos d'explication des oeuvres en LSF, lisibles par QR codes. Iels assurent également une visite guidée lors de la biennale en langue oralisée et en LSF.

Le Louvre Lens Vallée

Accompagnée par Léo Marius, fabmanager du Muséolab au Louvre Lens Vallée, Clara Jolly concevra des outils tactiles permettant aux personnes aveugles et malvoyantes d'appréhender son travail photographique. Le Muséolab est également le lieu de réalisation d'une partie des éléments de médiation écrite et de signalétique de la biennale. Par ailleurs, le Louvre-Lens-Vallée apporte une aide matérielle à Appel d'air.

Yog'k

Appel d'air est partenaires de Yod'k pour le projet d'Angèle Manuali. L'artiste a réalisé un atelier de méditation suivi de captation des ressentis des participant.e.s pour nourrir son oeuvre.

Artesio

Créée par le collectionneur bruxellois Philippe Marchal, Artesio est une structure privée engagée dans le soutien et la diffusion de la création contemporaine. Après avoir accompagné la réalisation d'une oeuvre de la 4e édition, Artesio soutient la 5e édition de la biennale en tant que relais de communication.

Le Rat perché

Le café associatif Le Rat perché apporte une aide matérielle à la biennale Appel d'air. Ils mettent à disposition la salle des Rats d'en haut pour des ateliers pendant la biennale. L'anniversaire du Rat perché le premier week-end d'avril est l'occasion de créer une dynamique de quartier autour de l'Hôtel de Guîmes.

Réseau Artis

Artis met à disposition d'Appel d'air des affichages dans les bus du réseau arrageois. L'oeuvre de Various Artists, Scarpe-Crinchon ne déploité galement sur les écrans des bus du réseau.

logo.png