Cie Jusqu'ici tout va bien

Adrien Taffanel

Adrien découvre le cirque et les équilibres sur les mains à l’école de cirque des Noctambules, à Nanterre, puis entre en formation artistique professionnelle au Centre Régional des Arts du Cirque de Lille-Lomme en 2013, où il perfectionne sa technique auprès de Yaqin DENG.

Se questionnant constamment sur ce que peut dire notre corps de nos émotions, c’est la notion d’attente qu’il choisit de mettre en jeu avec « PATIENT » premier spectacle qui sort en 2017. Du fait de la thématique du spectacle, de nombreux liens seront tissés avec le milieu de la santé et du soin, et donneront lieux à divers projets d’actions culturelles et de diffusion. (ARS DRAC Hauts de France, Centre hospitalier de Lille et Boulogne-sur-Mer…)

C'est également en 2017 qu'il crée sa compagnie : Jusqu'ici tout va bien.

S’attachant à vivre et partager ses propositions artistiques dans un rapport de proximité et de complicité avec le public, il explore sa technique circassienne non pas comme une finalité, mais comme un point de suspension et de passage, la mêlant à la danse et à l'acrobatie. 

Il transmet ponctuellement conseils et expériences autour de la pratique des équilibres sur les mains dans le cadre de stages et workshops à destination d’amateurs, notamment à L’école de cirque des Méli-Mélo, à Versailles.

Elodie Michalski

Après un master en études théâtrales à l’université Lille 3, Elodie rejoint d'abord l’équipe du Centre régional des arts du cirque de Lomme. Elle y occupera le poste de médiatrice culturelle et coordinatrice des pratiques amateurs puis assurera la gestion des actions artistiques événementielles.

Fin 2017, elle choisit de se consacrer à la production et à la diffusion de spectacles, et commence cette nouvelle aventure aux côtés d'Adrien Taffanel et du spectacle « Patient » alors fraîchement créé.

Naturellement curieuse et touche à tout, Elodie participe au développement de la compagnie Jusqu'ici tout va bien depuis ses débuts, façon « couteau suisse ». Au-delà des missions de production et diffusion, elle apporte ses idées et son regard sur de nombreux champs, imaginant notamment aux côtés d’Adrien les actions culturelles et temps de médiation.

La Compagnie Jusqu’ici tout va bien est accueillie à Arras sur la saison 2019-2020 à plusieurs reprises : Le 17 septembre dans le cadre de l’ouverture de la saison culturelle de La Ruche à l’université d’Artois, avec son spectacle « Patient », mais également en résidence pour la création de son prochain spectacle « Mascotte », dont la sortie est prévue en 2021.

J'ai glissé sur le sol de la cathédrale

"En arrivant à la communion de mon frère, j'ai glissé sur le sol de la cathédrale et tout le monde m'a regardé." 

Adrien Taffanel associe pour Appel d'air sa discipline de prédilection, les équilibres sur les mains, au mouvement dansé afin de proposer ses figures techniques comme un point de suspension, de passage, dans un ensemble à la frontière entre chorégraphie et acrobatie. 

... j'ai glissé sur le sol de la cathédrale

L'envie est, en partant de ce témoignage, de proposer une empreinte « en négatif » de ce souvenir vécu à la cathédrale. 

Inverser le processus du souvenir un peu honteux de la chute, pour « tenir debout » coûte que coûte. 

« Tenir debout », mais non pas sur les pieds, mais sur les mains, dans une proposition performative, avec une figure d’équilibre tenue en endurance, le plus longtemps possible. Le corps en lutte dans sa position initiale et non naturelle, les mouvements infimes du circassien pour seul moyen de rester figer et ne pas tomber sur le sol de la cathédrale... 

... et tout le monde m'a regardé

S’il ne s’agira pas d’un « spectacle » à proprement parlé, mais plutôt d' un « impromptu circassien », il est clairement envisagé d’être dans un rapport de regardant / regardé qui renoue avec le souvenir initial : c’est justement parce que la chute s’est vécue en public que sa « trace » est marquante. De la même manière, c’est justement parce que tous les yeux seront rivés sur l’artiste qu’il se devra de tenir la posture pour en quelque sorte, déjouer le sort. 

Moi aussi... je suis tombé

Une collecte de témoignages de « chutes » auprès des arrageois, viendra nourrir une bande son enregistrée qui accompagnera la performance. Le souvenir de la chute dans la cathédrale appellera ainsi à d’autres souvenirs de cascades, de petits faux pas, de grosses gamelles, drôles ou plus malheureuses, pour nourrir un éventail qui encouragera d’autant plus le circassien à ne pas lâcher, à lutter contre la gravité, contre l’incertitude du moment où tout basculera. 

--> Pour raconter votre chute, vous pouvez laisser un message vocal au : 07 68 89 43 76

http://www.jusquicitoutvabien.org/

https://www.facebook.com/ciejusquicitoutvabien/

Biennale Appel d'air

Association Art de Muser

Université d'Artois, UFR Lettres et Arts

9 rue du temple

62030 Arras 

 

appeldair4@gmail.com 

Contact

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now